Macrolophus pygmaeus
prédateur des aleurodes

Macrolophus pygmaeus est un miridae prédateur des aleurodes très commun dans la région méditerranéen. Tous les stades de développement sont très mobiles et peuvent se nourrir des deux espèces d’aleurodes: Trialeurodes vaporariorum et Bemisia tabaci. Tous les stades d’aleurodes (œuf, larve et adulte) constituent une source d’alimentation à ce prédateur.

Les adultes ont une couleur verte claire alors que le premier segment des antennes est noirâtre. Les formes juvéniles sont d’une couleur verte uniforme avec des yeux rouges caractéristiques. Sous des conditions favorables (25°C), le cycle de développement de M. caliginosus dure moins qu’un mois, tandis que dans les zones où les conditions climatiques sont d&eacuu te;favorables, le cycle de développement s’allongera de plus. Les 5 stades larvaires sont des prédateurs actifs comme les adultes.

Macrolophus pygmaeus est en mesure de se nourrir sur d’autres espèces comme les pucerons, les acariens, les larves d’Agromizidae et les œufs des lépidoptères. Cette caractéristique rend l’installation du prédateur plus facile même en absence des mouches blanches.

Macrolophus pygmaeus est disponible dans des bouteilles de 250 ou 500 individus (MiriPAK). Ce prédateur doit être introduit précocement, même si la population des aleurodes est basse, pour anticiper le plus possible son développement sur la culture. De ce fais, il est conseillé de faire des lâchers répétitifs, à une dose basse, à partir du début du cycle de la culture. La quantité totale utilisée varie généralement entre 1 à 3 individus par m2.

Laisser un commentaire

Retour haut de page