Anastatus bifasciatus
Parasitoïde de punaises

Cet hyménoptère parasite les œufs de différentes espèces d’insectes d’intérêt agronomique et forestier, notamment hémiptères et lépidoptères. En Europe on le collecte de plus en plus couramment à partir de la punaise diabolique Halyomorpha halys, il est donc considéré parmi les espèces indigènes le meilleur candidat de lutte biologique contre le ravageur asiatique. Chaque femelle d’Anastatus pond jusqu’à cinquante œufs au cours de sa vie qui dure généralement entre un et deux mois, alors que les mâles ne vivent que quelques jours une fois qu’ils atteignent le stade adulte. Les femelles se nourrissent de liquides sucrés tels que le nectar et le miellat, mais pratiquent également de l’host-feeding sur les œufs de leurs hôtes.

A. bifasciatus sera distribué pour être utilisé dans des programmes de lutte biologique par zone dans lesquels, parallèlement à l’action directe sur la culture, ça sera valorisée la restauration dans le temps des conditions d’équilibre naturel de la dangereuse punaise asiatique. En particulier, il devrait être utilisé dans les vergers, dans les cultures herbacées et dans les zones agro-écologiques environnantes, à compter de la reprise de l’activité de Halyomorpha.

Retour haut de page